Priorités de la CNESST en santé et sécurité au travail (2020-2023)

Priorités de la CNESST en santé et sécurité au travail (2020-2023)

Bien que le bilan des lésions professionnelles se soit amélioré au Québec dans les dernières années, on observe une recrudescence du nombre de lésions depuis 2016. Malheureusement, les prévisions tendent aussi à démontrer que cette tendance se poursuivra dans les prochaines années. Cela s’expliquerait notamment par la transformation rapide du marché du travail et un renouvellement important de la main-d’œuvre.

Démarche de prévention pour la prise en charge de la SST par les milieux de travail

C’est à la lumière de ces constats que la CNESST a défini ses priorités en santé et sécurité au travail et souhaite susciter la prise en charge des milieux de travail. Cette prise en charge consiste notamment à identifier, corriger et contrôler les risques. Quatre catégories de priorité ont été retenues et visent tous les secteurs d’activité, soit les cibles de « tolérance zéro », les risques prédominants, les risques émergents et avérés, ainsi que les clientèles particulièrement vulnérables à subir une lésion professionnelle.

Risques prédominants

La CNESST priorise cinq risques prédominants, qui totalisent environ les deux tiers des lésions professionnelles acceptées dans les dernières années. Voici un schéma qui présente clairement ces risques :

Malgré que tous ces risques soient tout autant importants les uns que les autres et que nous vous conseillons de prendre action sur chacun d’entre eux, nous attirons votre attention sur des risques souvent oubliés par les équipes de santé et sécurité dans les entreprises. Effectivement, les RISQUES ERGONOMIQUES sont au premier plan des priorités issues de l’analyse du bilan lésionnel. En effet, ces risques généralement associés au développement de troubles musculosquelettiques (TMS) ont une réelle incidence sur la santé des travailleurs et peuvent mener à la détérioration de la qualité de vie ou à de sérieuses limitations. De plus, ces risques ergonomiques ont également un impact sur les milieux de travail par la limitation des activités et la perte de productivité. Leur incidence se fait sentir également sur les besoins supplémentaires d’embauche et de formation de remplaçants. On peut rapidement comprendre que ces risques concernent l’entièreté des acteurs d’une entreprise.

Par ailleurs, comme on le voit dans le schéma plus haut, la CNESST vise plus précisément deux types d’efforts sur lesquels l’accent sera mis: l’effort physique excessif et l’effort dynamique associé aux mouvements (par cumul, soudain ou asymétrique), imposant un stress ou une tension, qu’il soit répétitif ou non. LIRE L’ARTICLE COMPLET

Réf.: CNESST, 2020. Planification pluriannuelle en prévention-inspection 2020-2023. DC 200-7005. 17 p.

Comment SCE peut vous aider?

Nos ergonomes se feront un plaisir de vous aider à définir vos priorités d’action en réalisant des analyses ergonomiques permettant notamment d’évaluer et de quantifier les efforts physiques réalisés par les travailleurs de votre milieu pendant la réalisation de leurs tâches. Cela vous permettra d’avoir un regard objectif sur vos risques ergonomiques.

 

Partager cette publication