Portrait d’ergonome: Xuewei Li

Portrait d’ergonome: Xuewei Li

Xuewei Li

D’abord, comment prononces-tu ton nom 😊 ?

Haha! Le « X » se prononce comme un « CH » donc alors ça fait « Chuewei ». Et lorsque je commande un café chez Starbucks, mon surnom est « Amélie »…c’est plus simple!

Quel est ton parcours ?

Je suis originaire de Chine et j’ai obtenu mon diplôme d’ingénieure généraliste – option risques et sécurité industriels en France. J’ai ensuite complété deux maîtrises en ingénierie : la première en Chine et la deuxième avec une concentration en ergonomie à l’École Polytechnique de Montréal. Pendant mon parcours académique, j’ai également travaillé au sein de diverses organisations en France et au Québec, notamment chez Dassault Systèmes à Montréal, à la MRC D’Argenteuil et comme coordonnatrice hygiène, santé et sécurité chez Valeo en France.

Depuis 2019, comme ergonome, j’ai réalisé des analyses à de nombreux postes et ce, dans divers secteurs d’activité et j’ai émis des recommandations visant à prévenir les troubles musculo-squelettiques (TMS) et à améliorer le confort au travail. Par ailleurs, j’ai également été appelée à effectuer des analyses de risque SST au sein de diverses industries.

Comment as-tu décroché ton emploi chez SCE?

Mon ancien directeur de recherche à Polytechnique Montréal m’a donné le contact de Karine. J’ai alors envoyé ma candidature spontanée directement à Karine, nul besoin d’attendre qu’elle publie une offre d’emploi pour tenter ma chance d’intégrer son équipe. Je me considère vraiment chanceuse que ma candidature ait retenu son attention.

Ce que tu apprécies le plus de ton emploi d’ergonome?

En tant qu’ergonome, j’ai l’occasion de découvrir différents secteurs industriels et de travailler en collaboration avec des gens différents (cadres et opérateurs). En aussi, j’aime donner un coup de main aux gens pour les aider à améliorer leur environnement de travail. Le métier ergonome me permet de faire ça 🙂

Quel a été ton plus grand défi chez SCE?

Le plus grand défi professionnel est de décomposer les problèmes et d’identifier les différents facteurs de risque afin de déterminer les facteurs les plus problématiques ainsi que les déterminants (les causes). De plus, l’ergonomie est une science en mouvement, alors, notre coffre à outil (méthodes et valeur de références) évolue avec le temps. Afin d’offrir des services basés sur une pratique rigoureuse et objective, il ne faut jamais cesser d’apprendre.

En dehors de l'ergonomie, quelles sont tes passions/loisirs?

J’adore jouer aux jeux de société avec mes amis, on s’amuse bien ! C’est une belle façon de s’amuser et de laisser tomber les écrans. J’aime aussi cuisiner et plus particulièrement faire de la pâtisserie. J’ai commencé à cuisiner vers l’âge de 20 ans et au début, c’était plutôt difficile, mais, après quelques temps, quelque chose de magnifique s’est passé 😉

Partager cette publication